Le référentiel GOTS (Global Organic Textile Standards)

Présentation

Le référentiel GOTS est la référence internationale en terme d’évaluation des fibres textiles biologiques. Il prend également en compte les dimensions sociales et environnementales, et ce dans l’ensemble du processus d’approvisionnement

Objectif

D’après le site officiel du référentiel GOTS, « l’objectif de ce référentiel est de définir des exigences reconnues mondialement, permettant de garantir le caractère biologique des textiles depuis la récolte des matières premières, en passant par la fabrication responsable d’un point de vue social et environnemental, jusqu’à l’étiquetage, afin de fournir une garantie fiable au consommateur final« .

Ainsi tous les acteurs du secteur textile disposent d’une certification reconnue mondialement afin de commercialiser et d’exporter leurs produits textiles biologiques.

Critères

Les critères du référentiel sont tous obligatoires et couvrent la transformation, la fabrication, l’emballage, l’étiquetage, la vente et la distribution de tous les textiles composés de 70 % de fibres naturelles biologiques certifiées.

Les produits finaux concernés sont : les produits composés de fibres, les laines, les tissus, les vêtements et les tissus d’ameublement. Les produits en cuir ne rentrent pas dans le cadre du référentiel GOTS.

Niveaux de certification

Le référentiel comprend deux niveaux de certification :

  • NIVEAU 1 :
Les textiles biologiques dont la composition  est égale ou supérieure à 95 % de fibres biologiques certifiées, et inférieure ou égale à 5 % de fibres artificielles ou synthétiques.
.
  • NIVEAU 2 :
Les textiles dont la composition est supérieure ou égale à 70 % de fibres biologiques certifiées, et inférieure ou égale à 30 % de fibres non biologiques, mais un maximum de 10 % de fibres synthétiques (25 % pour les chaussettes, les caleçons longs et les vêtements de sport), si les matières premières utilisées ne sont ni certifiées d’origine biologique, ni issues d’un programme de gestion durable de la forêt, ni recyclées.
En conclusion, la différence entre ces deux niveaux de certification repose sur le  pourcentage minimum de matières «biologiques» contenu dans le produit fini.

Pauline Collet, le 16 janvier 2020 (publié le 14 février 2020)