Protection de l’environnement

Critères d’évaluation

  • Pas de surproduction, pas de gâchis
  • Pas de destruction des invendus
  • Limitation des émissions de CO2 liées à la production et à l’approvisionnement
  • Utilisation raisonnée de l’eau
  • Politique de traitement des eaux usées
  • Valorisation du savoir-faire local, manuel et de l’artisanat
  • Limitation des types de transport les plus polluants (en fonction des quantités transportées)
  • Recours au recyclage et à l’upcycling
  • Limitation des tissus synthétiques non naturels (à base de pétrole) dans la production
  • Recours à des synthétiques recyclés
  • Part élevé de tissus naturels dans la confection des produits
  • Utilisation de matériaux recyclés dans la confection des produits
  • Introduction de tissus et de processus innovants, écoresponsables, biodégradables et durables dans la confection des produits (Tencel(R), Pinatech, lyocell, tannage végétal du cuir…)
  • Dons des invendus ou des articles usagés à des associations
  • Transparence sur la composition des produits
  • Pas de pression directe ou indirecte sur la déforestation et de la destruction de la biodiversité
  • Respect et mise en valeur des communautés locales
  • Limitation de l’’impact environnemental de la politique de retours clients
  • Limitation de la pollution liée aux livraisons

La liste ci-dessus est non exhaustive et, au vu du rythme des initiatives prises en faveur du développement durable dans la mode, susceptible d’évoluer.