Rencontre – Madame Melon

“Marque et concept-store éthique et responsable !“

Paullet vous emmène cette semaine à la rencontre de la marque engagée, éthique et ethnique, Madame Melon et de sa créatrice, Mélody.

Madame Melon existe depuis dix ans et chacune de ses collections est un véritable voyage et promeut les savoir-faire traditionnels de femmes et de communautés locales en Amérique Latine, en Asie et en Afrique.

J’ai eu la chance d’échanger pour Paullet sur Madame Melon avec Mélody, mais aussi sur sa boutique de Barcelone et sur ses futurs projets!

Paullet et Madame Melon s’associent à l’occasion de la publication de cet article et vous proposent un concours qui vous permettra de gagner un accessoire Madame Melon ! Rendez-vous sur la page de Paullet sur Instagram ou sur Facebook, ou bien sur celle de Madame Melon (Instagram et Facebook).

Le parcours de Mélody, créatrice de Madame Melon

Mélody est passionnée de voyages et de textiles, et a fait ses études à LISAA, L’Institut Supérieur des Arts Appliqués, à Paris. Mélody part ensuite aux Beaux-Arts de Barcelone, puis en Argentine pour son stage de fin d’études.

En Amérique Latine, Mélody découvre les savoir-faire traditionnels des femmes qui y travaillent le textile et décide de les protéger en créant son entreprise, Madame Melon !

En savoir plus...

Mélody est une jeune femme de 36 ans, passionnée de voyages et de textiles. Avant Madame Melon, Mélody a fait ses études à LISAA, L’Institut Supérieur des Arts Appliqués, à Paris. Elle choisit la voie du Stylisme option Design Textile, là où la plupart des étudiants s’orientent vers le stylisme-modélisme.

Mélody décide ensuite de poursuivre ses études aux Beaux-Arts de Barcelone. Grâce à son année passée à Salamanque après le bac, elle parle déjà couramment espagnol. A Barcelone, Mélody continue à se former au travail des textiles aux Beaux-Arts, mais aussi en mettant ses compétences en pratique dans différents ateliers textile de la ville.

Pour son stage de fin d’études, Mélody fait un stage chez Kenzo à Paris, puis elle a la chance de partir pendant un an en Argentine, où elle est prise en stage chez une petite créatrice. Pour Mélody, c’est son premier grand voyage en Amérique Latine. Elle va effectivement profiter de son année de stage pour voyager en Amérique du Sud.

C’est lors de ses périgrénations que Mélody découvre le travail traditionnel du textile que pratiquent les femmes dans leurs petits ateliers. Mélody est frappée et séduite par leur travail et leur savoir-faire, qui est malheureusement en train de se perdre rapidement.

C’est ainsi que Mélody, au fil de ces rencontres, décide de créer sa propre marque à la fin de ses études, afin de mettre en valeur et de préserver les savoir-faire textiles traditionnels des communautés locales. D’autant plus qu’elle se rend bien compte que la vie en entreprise et le secteur du luxe n’est pas pour elle.

Les débuts de Madame Melon

Madame Melon Paris voit le jour en 2010. Pour chacune de ses collections, Mélody part en immersion totale pendant plusieurs mois avec les artisans qui vont créer les tissus et les tissages pour Madame Melon. Chaque collection est une véritable aventure !

En savoir plus...

Madame Melon Paris voit donc le jour en 2010. “Melon“, c’est le surnom de Mélody auprès de ses proches pour info ;).

Pour lancer sa propre entreprise, Mélody doit cependant se familiariser avec la gestion d’entreprise car c’est un domaine nouveau pour elle. Elle va donc se former auprès de la Chambre des Métiers et de la Chambre Syndicale notamment.

Pour chacune de ses collections, Mélody part en immersion totale pendant six mois avec les artisans qui produisent les tissus qui vont servir à créer les produits Madame Melon des mains de Mélody. Mélody voyage ainsi tous les six mois pour aller à la rencontre des artisans et donner naissance à une collection avec eux.

Les débuts de Madame Melon sont cependant compliqués… Mélody s’est installée en Argentine après ses études. Elle y restera 4 ans en tout. Elle travaille alors avec un atelier de confection de sacs et d’accessoires à Buenos Aires, puis envoie ses collections à Paris pour les exposer et les présenter dans des salons professionnels.

La marque manque malheureusement de visibilité et Mélody envisage à cette époque de sérieusement tout arrêter car cela devient trop compliqué pour elle et Madame Melon financièrement.

Mais Mélody est une optimiste à l’énergie débordante ! Elle réfléchit à la situation de Madame Melon et à son souci de visibilité par rapport aux acheteurs. La solution s’impose rapidement à elle : elle doit avoir pignon sur rue et se lance dans la recherche d’une boutique pour Madame Melon à Barcelone. A partir du moment où sa décision est prise, Mélody trouve un local en seulement deux semaines. Pour elle c’est une signe du destin : l’aventure Madame Melon ne s’arrêtera pas là, bien au contraire !…

 

La naissance d’une collection Madame Melon

Avant chaque collection, Mélody passe beaucoup de temps à se renseigner sur le pays de son choix et sa culture, et prend contact avec les coopératives locales. Mélody s’immerge ensuite plusieurs mois dans les communautés locales de chaque pays et les ateliers avec lesquels elle travaille pour Madame Melon.

En savoir plus...

Chaque collection Madame Melon est une véritable aventure à dimension humaine doublé d’un magnifique voyage. L’engagement de Mélody pour Madame Melon, et le travail des artisans avec qui elle s’associe à chaque collection, donnent une âme et une dimension particulière à chaque collection et aux produits de la marque. Une collection Madame Melon, c’est un voyage, une immersion, une aventure humaine, en plus d’être une collection d’accessoires et de vêtements faits main, originaux et de superbe qualité !

Avant de partir pour une nouvelle aventure pour Madame Melon, Mélody passe beaucoup de temps à se renseigner sur le pays, sa culture, ses savoir-faire traditionnels, ainsi que ses couleurs et ses motifs de prédilection dans le domaine du textile. Elle prend contact avec les coopératives locales afin d’être mise en relation avec les ateliers de confection textile.

Pour le choix des pays que Mélody met à l’honneur au sein de ses collections, il se fait au coup de coeur. Cela a évidemment commencé avec l’Amérique Latine, mais depuis Mélody s’est également rendue au Vietnam, pays qu’elle a adoré lors de son premier voyage en Asie. Puis, il y a eu le Sénégal et le Maroc !

A chaque collection, Mélody s’immerge vraiment plusieurs mois dans les communautés locales de chaque pays. Elle n’a pu cependant passer qu’un mois au Maroc, car Madame Melon et la boutique de Barcelone demandent de plus en plus de temps à sa créatrice en termes de gestion.

Madame Melon ne vend quasiment que des produits faits mains, sauf quelques produits finis, “coups de coeur“ de voyages, au sein de la boutique barcelonaise et sur le site de la marque.

Madame Melon permet d’une part de valoriser et faire vivre le savoir-faire artisanal des communautés avec lequelles Mélody travaille. D’autre part, elle permet de créer un véritable échange de compétences entre Mélody et les artisans. En effet, dans les coopératives, les femmes disposent d’un véritable savoir-faire traditionnel, transmis de génération en génération. Mais pour le mettre en valeur, elles ont besoin de conseils style pour savoir quels types de produits créer, quels designs vont plaire aux consommateurs -occidentaux en particulier- et quelles couleurs sont tendances à chaque collection. Grâce à Madame Melon, Mélody leur apporte ainsi cette expertise.

La partie création et production terminée, Mélody cherche évidemment à rester en contact avec les femmes des ateliers avec lesquelles elle a travaillé et conserve une feuille de commande afin d’alimenter les stocks de Madame Melon.

A Barcelone, Madame Melon travaille avec un atelier de femmes réfugiées pour la confection de ses produits. De plus, cet atelier a une démarche zéro déchet et upcycling qui est particulièrement chère à Mélody, et qui fait vraiment sens avec les créations de Madame Melon.

Pour sa prochaine collection, lorsque ce sera de nouveau possible, Mélody souhaiterait retourner en Amérique Latine, et mettre à l’honneur le Mexique ! A suivre (avec impatience) !…

A la découverte des collections Madame Melon

Madame Melon propose des bijoux, des sacs et quelques vêtements tous aussi colorés et originaux les uns que les autres !

En savoir plus...

Paullet a beaucoup parlé de Mélody, de Madame Melon et du processus de création lié aux collections, mais finalement assez peu des produits !

Madame Melon propose des accessoires et quelques vêtements. Vous trouverez ci-dessous les pièces préférées de Paullet !

De plus, les prix sont vraiment très abordables au vu de la qualité et de l’histoire de chaque produit !

Paullet et Madame Melon s’associent à l’occasion de la publication de cet article et vous proposent un concours qui vous permettra de gagner un accessoire Madame Melon ! Rendez-vous sur la page de Paullet sur Instagram ou sur Facebook, ou bien sur celle de Madame Melon (Instagram et Facebook).

Merci d’avance pour vos retours et vos commentaires sur cet article (ci-dessous) !

Pauline Collet, le 19 juin 2020. Interview réalisé le  28 mai 2020.

Crédits photos & Remerciements : Mélody Besnard pour Madame Melon Paris.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les Looks de Paullet - Les must-have de l'été pour femme - Paullet - […] Rencontre – Madame Melon […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *