Maison Standards

La note de Paullet* : 7/10

Conditions de travail & Santé : 8/10

Environnement : 7/10

Bien-être animal : 4/10

Production & Insertion locale : 6/10

Ethique : 8/10

Qualité : 8/10

Le style de Maison Standards  : ♥♥

Les prix pratiqués  : €€

* “La note de Paullet“ : prise en compte des enjeux du développement durable par la marque.

« Nous n’avons pas la prétention de sauver le monde, mais nous nous engageons à essayer de le changer“, Maison Standards, “Notre vision“.

Paullet revient sur ces évaluations de marque avec Maison Standards, une marque jeune et engagée dans la mode éco-responsable et transparente.

Maison Standards a vu le jour en 2013 à l’initiative de son fondateur, Uriel Karsenti, ex-avocat, diplômé de HEC et ancien dirigeant de plusieurs marques de luxe, dans lesquelles il a fait carrière pendant 14 ans avant de créer sa marque (Barbara Bui, Pierre Hardy).

Maison Standards s’est imposée depuis quelques années comme une référence dans le monde des marques éco-responsables pour homme et pour femme et s’est notamment faite remarquer pour sa transparence sur ses coûts et sur ses marges.

Paullet a décidé de se faire son propre avis et de mener l’enquête pour vous !

Maison Standards a vocation à proposer des basiques du prêt-à-porter féminin et masculin à des prix justes et transparents, sans intermédiaire, et avec une qualité digne du secteur du luxe.

En effet, pour la jeune marque française, la qualité devrait être accessible à tout le monde, ce d’autant plus que la majorité des marques haut-de-gamme et du luxe pratiquent des marges exagérées, qui vont de 7 à 10 fois le coût de production de leurs pièces. Leurs marges excessives servent en réalité à payer leur stratégie marketing et à justifier de l’effet de marque.

Le fondateur de Maison Standards, Uriel Karsenti, a aussi observé que dans les Maisons de luxe pour lesquelles il a travaillé, les clients achètent à 80% les essentiels de leurs collections, c’est-à-dire les basiques intemporels qui forment le “coeur de collection“ des enseignes haut-de-gamme. Et oui, la plupart d’entre nous ne sommes pas des fashionistas invétérées et privilégiont dans les faits la qualité, la transparence et un style indémodable lors de nos achats vestimentaires.

A l’inverse des marques de luxe, les entreprises de la fast fashion proposent des prix défiants toute concurrence mais au détriment de la qualité, de l’environnement, des droits de travail et de la santé de leurs ouvriers (en Inde, au Bangladesh…).

C’est sur ce triple postulat que Maison Standards est né : la qualité pour tous à des prix transparents et justes, sans intermédiaire, et des basiques intemporels reconduits à chaque collection, en fonction de la demande.

En quoi Maison Standards est-elle une marque de prêt-à-porter responsable, transparente et durable ? Le rapport qualité-prix est-il vraiment au rendez-vous ? Qu’en est-il du style et des produits de la marque ?

Paullet répond à toutes ces questions dans le reste de cet article !

Vous pouvez consulter la méthode d’évaluation de Paullet ICI.

Maison Standards & le développement durable

Dimension 1 :

Conditions de travail & Santé

Note 8/10

Faits marquants :

  • Maison Standards ne travaille qu’avec des ateliers certifiés et engagés : labels GOTS (Global Organic Textile Standards), OEKO-TEX 100, SA 8000, code de conduite de la BSCI (Business Social Compliance Initiative) et réglementation REACH (Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals)
  • La marque a rédigé une charte éthique engagée qu’elle fait signer à tous ses fournisseurs et qui est disponible sur son site internet
  • Les partenaires de Maison Standards sont audités régulièrement par des organismes indépendants
  • Elle communique en toute transparence sur ses pays de production sur son site et plus précisément dans les fiches produit
  • Maison Standards limite son nombre d’intermédiaires
  • Les jeans sont délavés à l’ozone, et non via la technique très polluante et dangereuses du sablage

Point à nuancer :

  • Il n’existe pas d’information sur la technique de tannage du cuir : tannage au chrome, très polluant et nocif pour la santé et pour l’environnement versus tannage végétal ou minéral, sauf pour la pochette en cuir kaki (tannage minéral)
En savoir plus...
Des ateliers de confection certifiés et engagés

Le respect des personnes qui fabriquent leurs vêtements est un des pilliers de la stratégie de Maison Standards dans sa lutte pour une mode engagée et de qualité, à l’encontre des dérives de la fast fashion.

Maison Standards ne travaille qu’avec des ateliers certifiés SA 8000 et qui opérent dans le respect du code de conduite de la BSCI (Business Social Compliance Initiative).

Concrètement, cela implique que les ateliers de production avec lesquels traite la marque garantissent une rémunération juste du travail de leurs ouvriers, la santé et la sécurité au travail, des horaires de travail décents, l’absence de comportements discriminatoires, l’interdiction du travail forcé et du travail des enfants, la gestion des déchets de manière responsable et la liberté d’association.

L’adoption généralisée de certifications en faveur de la protection de la santé et de l’environnement

Maison Standards déclare sur son site internet (“Notre philosophie“ > “Des matières certifiées“) que tous ses fournisseurs sont certifiés OEKO-TEX 100, GOTS (Global Organic Textile Standards) et s’engagent à respecter la réglementation REACH (Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals). Ces hauts niveaux de certification et de réglementation permettent d’assurer l’absences de pesticides et de produits chimique toxiques dans la fabrication des textiles.

Une charte éthique engagée et signée par tous les fournisseurs

En addition aux certifications GOTS, OEKO-TEX 100, BSCIREACH et SA 8000, Maison Standards a rédigé une charte éthique engagée qu’elle demande à chacun de ses fournisseurs de signer et de respecter.

Un exemplaire signée de cette charte est disponible en lecture libre sur le site internet de la marque (Maison Standards, Charte éthique). Elle fait 6 pages et aborde l’interdiction du travail forcé, l’interdiction du travail des enfants, la reconnaissance de la liberté d’association, l’absence de discrimination et du harcèlement, le respect de la santé et de la sécurité des travailleurs, le versement d’une rémunération juste du travail et le respect d’un nombre décents d’heures de travail.

Cette charte éthique précise également que  “les exigences (…) s’appliquent à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, y compris les sous-traitants et les co-traitants“. La marque l’a développée en accord avec les principes du code de conduite du GSPC (Global Social Compliance Program).

Afin de s’assurer que l’ensemble des travailleurs de sa chaîne de production travaillent dans les meilleures conditions, et disposent d’une rémunération juste de leur travail, Maison Standards fait auditer régulièrement tous ses fournisseurs par des organismes indépendants.

Une communication transparente sur les pays de production

Maison Standards travaille avec des ateliers de confection basés au Portugal (travail du cuir et du jersey), en Chine (travail de la soie et de la maille) et en Tunisie (travail du denim). La marque choisit ses partenaires en fonction de leur savoir-faire, qu’elle fait passer en toute transparence devant le made in France :

Tout comme vous, le Made in France nous tient à cœur… mais il reste pour l’instant difficile à concilier avec la réalité économique. Beaucoup de savoir-faire n’existent plus en France, nous en sommes les premiers désolés. La pandémie du Covid 19 nous a fait beaucoup réfléchir, et nous avons décidé de nous battre pour faire renaître ces savoir-faire“ (Maison Standards, “Des ateliers engagés“).

Un nombre d’intermédiaire volontairement limité

Maison Standards se bat pour la transparence, la proximité et la qualité. La marque s’engage à proposer des prix justes à ses clients et à ses partenaires et à maîtriser sa chaîne d’approvissionnement de bout en bout.

La marque dispose ainsi d’un nombre limité de fournisseurs afin de proposer la meilleure qualité au prix le plus juste. Limiter le nombre d’intermédiaires permet de réduire la décomposition des coûts de production et de payer chaque partenaire à la valeur de son travail.

Le délavage à l’ozone des jeans

Maison Standards a adopté le délavage à l’ozone pour le travail de ces jeans. En effet dans la majorité du secteur du denim, le délavage se fait traditionnellement au sable.

Cette technique est très polluante (recours à des produits abrasifs et toxiques), extrêmement consommatrice en eau et en sable et horriblement nocives pour la santé des ouvriers. Ces derniers respirent les particules de sable qui viennent alors se loger dans leurs poumons et ne portent trop souvent ni protection ni masque.

La technique de tannage du cuir et ses conséquences sur la santé

Il n’existe pas d’information sur la technique de tannage du cuir chez Maison Standards.

Dans la grande majorité du secteur du cuir, la technique de tannage du cuir la plus répandue reste celle du tannage au chrome, qui s’avère très polluante et nocive pour la santé et pour l’environnement.

En l’absence d’informations de la part de Maison Standards sur le tannage du cuir de ses produits, il n’est pas possible de dire si elle a recours au tannage au chrome, ou si elle a investi dans le tannage végétal ou minéral.

De plus, la marque utilise du cuir indien. L’Inde est critiquée pour la gestion de son secteur du cuir qui est particulièrement polluant et très peu encadré.

Maison Standards n’a par ailleurs adopté aucun label relatif à la traçabilité du cuir.

Dimension 2 :

Protection de l’environnement

Note : 7/10

Faits marquants :

  • Maison Standards utilise 80% de matières éco-responsables dans ses collections
  • La marque a introduit l’utilisation de matière éco-responsable innovantes dans sa collection (lyocell)
  • Pour sa collection de denim, la marque a adopté le procédé de conception ecowash
  • Les jeans sont délavés à l’ozone, et non via la technique très polluante et dangereuses du sablage
  • Les ateliers de production de la marque sont tous certifiés par des labels reconnus qui contribuent à la protection de l’environnement : labels GOTS (Global Organic Textile Standards), OEKO-TEX 100, SA 8000 et réglementation REACH (Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals)
  • La marque ne pratique pas de soldes mais a mis en place des braderies « pay as you like«  et des braderies solidaires en partenariat avec des associations humanitaires
  • Maison Standards a décidé de produire à l’avenir la totalité de sa collection de jerseys en coton 100% biologique certifié GOTS (Global Organic Textile Standards)
  • Maison Standards a mis en place un système de recyclage pour les jeans usagés de ses clients
  • Le design de la marque est totalement intemporel afin de limiter le renouvellement de ses collections
  • Maison Standards réassortit ses stocks et ses références en fonction de la demande et du succès de chaque pièce, et non en fonction des tendances
  • La qualité est un des pilliers de la marque et soutient sa démarche de marque durable
  • Pour limiter son impact carbone au maximum, les vêtements sont acheminés en bateau, et non en avion.

Points à nuancer : 

  • Le pourcentage de matières d’origine naturelle est inconnue
  • Maison Standards utilise encore des matière synthétiques d’origine plastique (pourcentage inconnu)
  • Paullet n’a trouvé aucune information concrète concernant la consommation d’eau et d’énergie de la marque en interne et sur l’ensemble de son processus de production
  • Le cuir des blousons (homme et femme) est d’origine indienne. Le secteur du cuir en Inde est extrêmement polluant et peu encadré.
  • Il n’existe pas d’information sur la technique de tannage du cuir (tannage au chrome, très polluant et nocif pour la santé et pour l’environnement versus tannage végétal ou minéral) sauf pour la pochette en cuir kaki (tannage minéral)
  • Il n’existe pas d’information concrète concernant l’empreinte écologique liée aux transports des marchandises et à la politique de livraison et de retours client
  • Il n’y a pas d’information disponible sur la politique d’emballage et de recyclage des déchets de Maison Standards
En savoir plus...
80% de matières certifiées éco-responsables

Fait encore rare dans le secteur de la mode et du prêt-à-porter, Maison Standards déclare utiliser 80% de matières certifiées éco-responsables dans la confection de ses produits. La marque est donc en avance et très engagée sur ce sujet.

Elle a également introduit des matières éco-responsables innovantes dans quelques produits de sa collection telles que le lyocell, une fibre synthétique à base de fibre de bois.

Maison Standards a pour objectif d’atteindre les 100% de matières certifiées éco-responsables dans les années à venir. La marque encourage “les initiatives en R&D en faisant toujours le choix de matières toujours plus éco-responsables et moins polluantes“ (Maison Standards, “Notre Vision“).

L’adoption du procédé de production ecowash pour l’ensemble de la collection denim

La collection de denim de Maison Standards est entièrement conçue grâce au procédé de production ecowash, “une technique de délavage plus responsable ne consommant que très peu d’eau (½ verre pour un jean vs 10 000 litres avec d’autres techniques“ (Maison Standards, “Des matières certifiés“) ! 

Le délavage à l’ozone des jeans

Maison Standards a adopté le délavage à l’ozone pour le travail de ces jeans. En effet dans la majorité du secteur du denim, le sablage se fait traditionnellement au sable.

Cette technique est très polluante (recours à des produits abrasifs et toxiques), extrêmement consommatrice en eau et en sable et horriblement nocives pour la santé des ouvriers. Ces derniers respirent les particules de sable qui viennent alors se loger dans leurs poumons qui portent trop souvent ni protection ni masque.

Les braderies solidaires “pay as you like

Maison Standards ne pratique jamais de soldes car cela va à l’encontre de ses valeurs.

Les soldes décorrélent totalement les prix de la valeur intrinsèque d’un vêtement. Les périodes imposées des soldes ont contribué au développement d’un cercle vicieux : les marques gonflent le prix de leurs produits en prévision des soldes au détriment de la qualité, de l’environnement et des travailleurs. Elles multiplie les collections afin de pousser les consommateurs à l’achat toute l’année.

Au contraire, Maison Standards proposent des prix justes toute l’année et se rémunèrent pour continuer à vivre et à se développer, et non dans l’objectif d’emmagasiner d’énormes marges. La marque se donne ainsi pour mission de reconnecter ses clients avec la vraie valeur d’un vêtement.

L’illustration la plus forte de cet engagement est la création des ses braderies solidaires “pay as you like“ (depuis 2017), une initiative osée dans le monde du prêt-à-porter.

Lors de ces braderies solidaires, “(…) une chemise en jean est proposée à 54, 63 ou 72 euros. Si vous optez pour le prix plancher de 54 euros, vous couvrez les frais de développement et de transport de votre chemise. Si vous payez 63 euros, vous rémunérez davantage les équipes de Maison Standards. Et enfin, si vous payez 72 euros, vous financez de nouveaux projets de la maison en augmentant les marges“ (Chez Maison Standards, le client fixe son prix, Marine de la Horie, Le Point (16 janvier 2018)).

En ce moment Maison Standards a mis en ligne sur son site une bradedie solidaire #Alltogether. La totalité des bénéfices sera reversée à l’association Tous à l’école qui oeuvre en faveur de la scolarisation des filles dans l’ensemble des pays pauvres.

En bref, les braderies de Maison Standards vont à l’encontre du gâchis engendré par les périodes de soldes et de promotions et permettent à la marque de couvrir ses frais et de vendre ses fins de collection.

Une collection de jerseys en coton 100% bio

Maison Standards s’est engagée à produite la totalité de ses vêtements en jersey à partir de 100% coton de coton biologique certifié GOTS (Global Organic Textile Standards).

Ce label de référence dans la mode éco-responsable permet de garantir que l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement du coton ne contienne aucun pesticide et aucun produit toxique nocif (teinture en particulier).

Des ateliers certifiés et engagés pour la protection de l’environnement

Maison Standards déclare sur son site internet (“Notre philosophie“ > “Des matières certifiées“) que tous ses fournisseurs sont certifiés OEKO-TEX 100, GOTS (Global Organic Textile Standards) et REACH (Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals). Ces hauts niveaux de certification et de réglementation permettent d’assurer l’absence de pesticide et de produit chimique toxique dans la fabrication des textiles.

Le recyclage des jeans usagés avec Le Relais

Du 13 mars au 15 avril 2020, Maison Standards a lancé une campagne de collecte de jeans usagés auprès de ses clients en partenariat avec l’association Le Relais.

La marque a offert la possibilité à ses clients d’envoyer gratuitement leurs jeans usagés afin qu’elle les collecte et puisse les confier au Relais pour les recycler (il suffit de télécharger une étiquette d’envoi sur le site de Maison Standards). Les jeans encore en bon état seront distribués à des personnes défavorisées. “Les jeans abimés ou usés seront revalorisés et transformés en isolant thermique pour des logements sociaux“ (Maison Standards lance « votre jean a de la valeur », Odile Mopin, Fashion United (2 mars 2020)).

Un design volontairement intemporel

Le design intemporel est un des crédos de Maison Standards. Le fondateur de la marque est effectivement parti du constat que 80% des achats de vêtements dans les Maisons de luxe et les marques haut-de-gamme sont des basiques qui constituent leurs coeurs de collection à chaque saison.

De plus, qui dit coupe classique et design intemporel, dit pièces indémodables. C’est une des façons les plus concrètes de lutter en faveur d’une mode durable et responsable pour la marque. Les vêtements et les accessoires Maison Standards sont pensés pour durer et pour que vous puissiez les ressortir tous les ans.

Maison Standards n’écoute pas les sirènes de la mode et préfère investir dans le style. Les pièces qui ont le moins de succès ne sont pas reconduites et sont écoulées à prix réduits en fin de saison. En revanche, les vêtements qui ont le plus de succès sont reconduits automatiquement et réassortis en fonction de la demande des clients, et non en fonction des tendances.

Maison Standards revisite tout de même ses basiques à chaque saison afin qu’ils demeurent désirables et modernes. Mais dans l’ensemble, le design des vêtements ne bouge presque pas de collection en collection. Ainsi pas de gâchis et pas d’invendus.

Une exigence de qualité pour des produits durables

La qualité pour tous est un des pilliers de Maison Standards. La marque a toujours eu  vocation à offrir une qualité et des matières dignes du secteur du luxe à des prix justes, en limitant les intermédiaires et en pratiquant des marges réduites.

La qualité est effectivement centrale pour une marque qui se veut éco-responsable. Qui dit durable (dans le sens de “durer“), dit forcément qualité des produits finis, qualité des matières et qualité des finitions.

Le transports de marchandises par bateau

Afin de limiter son empreinte carbone, Maison Standards a fait le choix de faire approvisionner ses collections en bateau et non en avion. La marque déclare étudier la possibilité d’opter pour le frêt féroviaire également.

La technique de tannage du cuir et ses conséquences sur la santé

Il n’existe pas d’information sur la technique de tannage du cuir chez Maison Standards.

Dans la majorité du secteur du cuir, la technique de tannage du cuir la plus répandue reste celle du tannage au chrome, très polluante et nocive pour la santé et pour l’environnement.

En l’absence d’information de la part de Maison Standards sur le tannage du cuir de ses produits, il n’est pas possible de dire si elle a recours au tannage au chrome, ou si elle a investi dans le tannage végétal ou minéral.

De plus, la marque utilise du cuir indien. L’Inde est critiquée pour la gestion de son secteur du cuir qui est particulièrement polluant et très peu encadré.

Maison Standards n’a par ailleurs adopté aucun label relatif à la traçabilité du cuir.

Les matières naturelles et les matières synthétiques

Bien que Maison Standards ait recours à 80% de matières éco-responsables dans sa production, elle ne communique pas sur le pourcentage de matières d’origine naturelle (coton bio, lin, chanvre, laine, cachemire…), ce qui est assez étonnant pour une marque éco-responsable.

Le pourcentage de matières synthétiques d’origine plastique (polyester, nylon…) est donc aussi inconnu. Cependant Maison Standards continue à utiliser ce type de matières dans la composition de beaucoup de ses produits. Les matières synthétiques d’origine plastique (non recyclées) sont pourtant responsables en grande partie de la pollution aux micro-plastiques (nappes sous-terraines et océans) et soutiennent indirectement le secteur des énergies fossiles.

Manque d’information sur la consommation d’eau et d’énergie, la politique de livraison et de retours client et sur la gestion des emballages et des déchets

Maison Standards est certes une marque vraiment engagée en faveur de la protection de l’environnement. Mais il manque aujourd’hui d’informations concrète pour :

  • mesurer l’empreinte écologique de la marque liée au transport de marchandises
  • évaluer l’impact écologique de sa politique de livraison et de retours client
  • avoir une idée globale (et/ou par poste) de la consommation d’eau et d’énergie de Maison Standards en interne et sur sa chaîne d’approvisionnement
  • juger d’initiatives probantes vis-à-vis de sa politique d’emballage et de recyclage des déchets

Dimension 3 :

Bien-être animal

Note : 4/10

Faits marquant :

  • Maison Standards n’a recourt à aucune peau d’animaux exotiques et n’utilise pas de fourrure animale
  • La marque communique sur le bien-être animal dans les descriptifs de ses produits en cachemire
  • Maison Standards indique les pays d’origine de toutes les matières qu’elles utilisent, dont les matières d’origine animale

Point à nuancer :

  • Paullet n’a pas trouvé d’informations relatives au respect du bien-être animal concernant les produits en laine, en soie et en mohair
  • Il n’existe aucune initiative de la marque concernant l’introduction de matières véganes
  • Le cuir des blousons (homme et femme) est d’origine indienne. Le secteur du cuir en Inde est extrêmement polluant et peu encadré
En savoir plus...
Aucune fourrure animale et aucune peau d’animaux exotiques 

Maison Standards ne recourt à aucune fourrure animale et à aucune peau d’animaux exotiques dans ses collections (serpents, crocodiles…).

Le cachemire et le respect du bien-être animal

Chose assez rare pour être notée, Maison Standards précise dans le descriptif de ses produits en cachemire que le bien-être animal a bien été pris en compte.

Dans les fiches produit, la marque indique : “La fibre est récoltée en peignant les poils. Cette technique vise à préserver le bien-être de l’animal.“

Les pays d’origine des matières animales

Maison Standards est une marque transparente et communique ainsi sur les pays d’origines des matières qu’elles utilisent pour la grande majorité de ces produits. Ceci peut permettre de se faire une idée des pratiques liées à l’approvisionnement des matières.

Pour ce qui est des matières animales, le cuir vient d’Inde (blousons), de Tunisie (pantalon en cuir pour femme), d’Italie (ceintures et petite maroquinerie) et du Portugal (chaussures). Pour le cuir italien, la Loi européenne impose que les peaux proviennent du secteur agroalimentaire. Les bêtes ne sont pas tuées pour leurs peaux mais en premier lieu pour leur viande. Mais cela ne permet pas non plus d’affirmer qu’elles aient été tuées dans des conditions décentes.

Maison Standards utilise du cuir indien dans la confection de ses blousons pour homme et pour femme. L’Inde est critiquée pour la gestion de son secteur du cuir qui est particulièrement polluant et très peu encadré.

Maison Standards n’a par ailleurs adopté aucun label relatif à la traçabilité du cuir et au bien-être animal dans ce secteur.

La marque trouve sa laine et son mohair en grande majorité en Chine. Or, la Chine est souvent montré du doigt pour son manque de prise en compte du bien-être animal dans le secteur de la mode.

Introduction de matières véganes

Pour les marques éco-responsables, en l’absence d’information sur la traçabilité des matières, il existe une alternative au cuir animal : l’introduction de matière véganes à base de plastique (chez Paullet, nous sommes contre car la qualité reste médiocre et que le plastique pollue énormément) ou de matières végétales.

Le rendu des matières végétales rend sont utilisation encore difficile sur des pièces de grande taille, comme une veste ou un sac par exemple, ou sur des pièces souples comme les ceintures. En revanche, elle peut s’avérer pertinente pour la petite maroquinerie.

Maison Standards n’utilise aucune matière véganes en remplacement du cuir.

Dimension 4 :

Production & Insertion locales

Note : 6/10

Faits marquants :

  • Maison Standards produit environ un tier de ses collections au Portugal
  • La marque est engagée dans la promotion de l’artisanat local et traditionnel au Portugal, en Tunisie et en Chine

Points à nuancer :

  • Environ les deux tiers de la production a lieu hors d’Europe (Tunisie et Chine)
  • La totalité des références de Maison Standards sont produites hors de France (sauf quelques produits)
En savoir plus...
Une production portugaise, tunisienne et chinoise

Maison Standards a choisi des partenaires certifiés, engagés et en qui elle a confiance, en raison de leur proximité et de leur savoir-faire unique.

Pour ses pièces en cuir et en jersey, la marque a trouvé un atelier de confection au Portugal, dans la région de Porto. Pour le travail du denim, Maison Standards a opté pour la Tunisie (atelier situé dans le Golfe de Tunis et certifié SA 8000). Enfin, pour la soie et la maille, la marque est allée en Chine.

La promotion du savoir-faire et de l’artisanat

A l’heure du made in France, Maison Standards a fait le choix de faire produire ses collections au Portugal, en Tunisie et en Chine.

Elle défend et assume totalement ses choix pour des raisons de coût d’une part et parce qu’elle a mis la main sur des savoir-faire uniques dans les ateliers avec lesquels elle travaille d’autre part. Maison Standards souhaite aller à l’encontre des idées reçues sur le travail textile en Chine notamment : il existe un savoir-faire ancestral dans le travail de la soie et de la maille dans ce pays.

Maison Standards préfère priviligier la qualité et le savoir-faire textile au made in France.

Une production majoritairement non européenne

Bien que les choix en termes de pays de confection de Maison Standards soient assumés et justifiés, la marque produit principalement hors d’Europe et absolument pas en France (sauf quelques références).

Il existe cependant de véritables savoir-faire dans le domaine textile en Europe également. Certaines marques françaises concurrentes de Maison Standards ont fait le choix du made in Europe. Ces marques pratiquent certes des prix en moyenne plus élevés que Maison Standards.

A l’heure de la production et de la consommation locale, Maison Standards sera peut-être amenée dans le futur à revenir sur certains de ses choix.

Dimension 5 :

Ethique dans les affaires

Note 8/10

Faits marquants :

  • Maison Standards est connue pour sa transparence totale sur ses coûts et sur les marges qu’elle s’octroie
  • La marque a rédigé une charte éthique accessible sur son site et qu’elle fait signer par tous ses fournisseurs
  • Maison Standards limite le nombre de ses intermédiaires sur l’ensemble de sa chaîne de production
  • La marque implique ses clients dans le processus créatif et le design de ses collections
  • Maison Standards a créé des braderies solidaires en partenariat avec des associations humanitaires
  • La marque a mis en place une collecte de ses jeans usagés en partenariat avec Le Relais

Point à nuancer :

  • La marque a perdu en gamme depuis quelques années mais n’a pas vraiment revu sa communication
En savoir plus...
Une véritable transparence sur les coûts et les marges de revient

Maison Standards pratiquent des prix justes qui lui permettent de rémunérer ses fournisseurs à la valeur de leur travail et à se rémunérer “seulement“ pour continuer à vivre.

Une charte éthique engagée et signée par tous les fournisseurs

Maison Standards a rédigé une charte éthique engagée qu’elle demande à chacun de ses fournisseurs de signer et de respecter. Un exemplaire signée de cette charte est disponible en lecture libre sur le site internet de la marque (Maison Standards, Charte éthique). 

Cette charte éthique précise que  “les exigences (…) s’appliquent à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, y compris les sous-traitants et les co-traitants“. La marque l’a développée en accord avec les principes du code de conduite du GSPC (Global Social Compliance Program).

Afin de s’assurer que l’ensemble des travailleurs de sa chaîne de production travaillent dans les meilleures conditions et disposent d’une rémunération juste de leur travail, Maison Standards fait auditer régulièrement tous ses fournisseurs par des organismes indépendants.

Un nombre d’intermédiaire volontairement limité

Maison Standards se bat pour la transparence, la proximité et la qualité. La marque s’engage à proposer des prix justes à ses clients et à ses partenaires et à maîtriser sa châine d’approvisionnement de bout en bout.

La marque dispose ainsi d’un nombre limité de fournisseurs afin de proposer la meilleure qualité au prix le plus juste. Limiter le nombre d’intermédiaires permet de réduire la décomposition des coûts de production et payer chaque partenaire à la valeur de son travail.

Des clients impliqués dans le processus créatif de la marque

Sur son site (“Notre vision“), Maison Standards propose à ses clients de participer au processus de création et de s’inscrire pour faire partie de son panel de clients.

Les braderies solidaires

Maison Standards ne pratique jamais de soldes. Au contraire, Maison Standards propose des prix justes toute l’année et se rémunère “seulement“ pour continuer à vivre et à se développer.

En 2017, la marque a mis en place des braderies solidaires “pay as you like“ qui permettent aux clients de choisir entre 3 prix pour un même produit.

Lors de ces braderies solidaires, “(…) une chemise en jean est proposée à 54, 63 ou 72 euros. Si vous optez pour le prix plancher de 54 euros, vous couvrez les frais de développement et de transport de votre chemise. Si vous payez 63 euros, vous rémunérez davantage les équipes de Maison Standards. Et enfin, si vous payez 72 euros, vous financez de nouveaux projets de la maison en augmentant les marges“ (Chez Maison Standards, le client fixe son prix, Marine de la Horie, Le Point (16 janvier 2018)).

En ce moment Maison Standards a mis en ligne sur son site une bradedie solidaire #Alltogether. La totalité des bénéfices sera reversée à l’association Tous à l’école qui oeuvre en faveur de la scolarisation des filles dans l’ensemble des pays pauvres.

Le recyclage des jeans usagés avec Le Relais

Du 13 mars au 15 avril 2020, Maison Standards a lancé une campagne de collecte de jeans usagés auprès de ses clients, en partenariat avec l’association Le Relais.

La marque a offert la possibilité à ses clients d’envoyer gratuitement leurs jeans usagés afin qu’elle les collecte et puisse les confier au Relais pour les recycler (il suffit de télécharger une étiquette d’envoi sur le site de Maison Standards). Les jeans encore en bon état seront distribués à des personnes défavorisées. “Les jeans abimés ou usés seront revalorisés et transformés en isolant thermique pour des logements sociaux“ (Maison Standards lance « votre jean a de la valeur », Odile Mopin, Fashion United (2 mars 2020)).

Une qualité moindre mais une communication inchangée

Lors de ses recherches sur Maison Standards, Paullet a remarqué qu’un sujet revenait de manière récurrente concernant la marque et ses produits. Maison Standards se vouait effectivement à proposer une qualité très haut-de-gamme, digne du secteur du luxe. Depuis quelques années, certains de ses premiers clients s’avèrent déçus de la perte en gamme de la marque, qui est passé à du milieu-de-gamme désormais. La qualité reste excellente mais la marque n’a pas vraiment changé sa communication à ce sujet.

Paullet vous propose par exemple de lire les commentaires de cette page de Bonne Gueule pour vous faire une idées des avis échangés sur cette perte en gamme : Notre avis sur la marque Maison Standards, Bonne Gueule (mis à jour le 19 septembre 2018).

Dimension 6 :

Qualité des produits

Note : 8/10

Faits marquants :

  • Le concept de “qualité exceptionnelle pour tous“ est central chez Maison Standards
  • La marque développe des pièces pensées et conçues pour durer
  • Maison Standards fait toujours le choix de matières certifiées et de qualité premium
  • De manière générale, la qualité des pièces Maison Standards est très appréciée par les clients de la marque

Points à nuancer :

  • Maison Standards utilise encore des matières synthétiques d’origine plastique (pourcentage inconnu)
  • La marque a un peu baissé en gamme depuis sa création
En savoir plus...
Des produits pensés et conçus pour durer

Le design intemporel est un des crédos de Maison Standards. Qui dit coupe classique et design intemporel, dit pièces indémodables. Les vêtements et les accessoires Maison Standards sont effectivement pensés pour durer et pour que vous puissiez les ressortir tous les ans.

Une exigence de qualité pour des produits durables

La qualité pour tous est un des pilliers de Maison Standards. La marque a toujours eu  vocation à offrir une qualité et des matières dignes du secteur du luxe à des prix justes, en limitant les intermédiaires et en pratiquant des marges réduites.

La qualité est effectivement centrale pour une marque qui se veut éco-responsable. Qui dit durable (dans le sens de “durer“), dit forcément qualité des produits finis, qualité des matières et qualité des finitions.

Des avis très majoritairement favorables

Paullet a remarqué lors de ses investigations sur Maison Standards que dans l’ensemble les clients sont vraiment satisfaits de la qualité, de la coupe et du rapport qualité-prix proposés par la marque.

A titre d’illustration, Paullet vous conseille par exemple de vous rendre sur le site d’Avis Vérifiés, sur la page de Maison Standards. Au 17 septembre 2020, la note globale de la marque s’élève à 9,5/10. Cette note est calculé à partir de 505 avis obtenus sur les 12 derniers mois. Il y a 95% d’avis positifs, 2,6% d’avis mitigés et 2,4% d’avis négatifs.

Les matières synthétiques d’origine plastique

Le pourcentage de matières synthétiques d’origine plastique (polyester, nylon…) n’est pas connu chez Maison Standards. Cependant la marque continue à utiliser ce type de matières dans la composition de beaucoup de ses produits. Les matières synthétiques d’origine plastique (non recyclées) sont pourtant responsables en grande partie de la pollution aux micro-plastiques (nappes sous-terraines et océans) et soutiennent indirectement le secteur des énergies fossiles. Elles contribuent aussi à dégrader la qualité des produits textiles sur le long terme et sont très désagréables à porter (provoquent des sensations de gratage, des allergies de la peau et une transpiration excessive).

Une qualité en baisse depuis quelques années

Paullet a noté lors de ses recherches qu’une problématique revenait de manière récurrente concernant la qualité des produits chez Maison Standards.

A ses débuts, la marque voulait effectivement proposer un niveau de qualité très élevé. Depuis quelques années, certains de ses premiers clients s’avèrent déçus de la perte en gamme de la marque, qui est passée à du milieu-de-gamme désormais. La qualité reste malgré tout excellente et le rapport qualité-prix intéressant.

Le style de Maison Standards

Note ♥♥

Faits marquants :

  • Maison Standards propose un catalogue de très beaux basiques et de pièces intemporelles pour homme et pour femme
  • Le design de la marque est épuré et revu à chaque collection
  • Elle propose quelques pièces plus tendances mais minimalistes à chaque saison

Point à nuancer :

  • Un style très classique, parfois trop
En savoir plus...
Un design intemporel, minimaliste et épuré

Le design intemporel et minimaliste est un des credos de Maison Standards. Le fondateur de la marque est effectivement parti du constat que 80% des achats de vêtements dans les Maisons de luxe et les marques haut-de-gamme sont des basiques qui constituent leurs coeurs de collection à chaque saison.

Chez Maison Standards, vous trouverez de beaux basiques bien coupés et des pièces intemporelles qui apporteront énormément d’élégance à vos tenues.

Des basiques revisités à chaque saison et quelques pièces plus tendances

Maison Standards revisite tout de même ses basiques à chaque saison afin qu’ils demeurent désirables et modernes.

Paullet a remarqué quelques vêtements un peu plus tendances que les autres, comme la robe t-shirt longue, le jogging et le sweat de couleur. Mais dans l’ensemble le style de la marque reste très minimaliste et classique.

Un style parfois trop classique

Il est souvent reproché à Maison Standards de ne pas prendre de risque en termes de design. Le style intemporel est certes la marque de fabrique de Maison Standards mais certains d’entre vous pourront le trouver ennuyeux et trop classique. La marque propose très peu d’imprimés.

Les pièces préférées de Paullet chez Maison Standards :

Voici quelques-unes des pièces préférées de Paullet chez Maison Standards (septembre 2020) :

Les prix pratiqués

Note : €€

Faits marquants :

  • Maison Standards pratique des prix abordables 
  • La marque offre un très bon rapport qualité-prix
  • Elle ne pratique jamais de soldes mais des prix réduits sur les anciennes collections lors de ses braderies solidaires

Point à nuancer :

  • RAS =)
En savoir plus...
Des prix relativement abordables et des un très bon rapport qualité-prix

Maison Standards est une marque assez abordable qui propose des intemporels des vestiaires féminins et masculins de très bonne qualité.

Ainsi, vous pourrez par exemple vous procurer :

  • Une belle chemise unie entre 50€ pour les plus casual et 80€ pour les plus formelles
  • Un trench coat/mac beige indémodable à 195€
  • Un manteau long à 250€
  • Un jean à 85€
  • Un t-shirt entre 28€ et 40€ selon l’épaisseur et la coupe
  • Une robe classique entre 100 et 145€ selon la longueur, la matière et la coupe
Des prix réduits sur les anciennes collections lors des braderies solidaires

Maison Standards ne pratiquent jamais de soldes. Au contraire, la marque propose des prix justes toute l’année et se rémunèrent “seulement“ pour continuer à vivre et à se développer. Les prix pratiqués reflètent la valeur du travail sur chaque pièce, permet de rémunérer chaque fournisseur à la valeur de son travail et de rééduquer les clients sur la vraie valeur d’un vêtement.

En 2017, la marque a mis en place des braderies solidaires “pay as you like“ qui permettent aux clients de choisir entre 3 prix pour un même produit et de vendre les anciennes collections à prix réduits.

En ce moment Maison Standards a mis en ligne sur son site une bradedie solidaire #Alltogether. La totalité des bénéfices sera reversée à l’association Tous à l’école qui oeuvre en faveur de la scolarisation des filles dans l’ensemble des pays pauvres.

Merci d’avance pour vos retours et vos commentaires sur cet article (ci-dessous) !

Pauline Collet, le 18 septembre 2020